La solution repose sur la méthode de contrôle du comportement client basée sur les risques

Aujourd’hui, la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme conjuguée à la pression réglementaire, poussent les établissements financiers à revoir leurs priorités.